Star Trek Voyager
Saison Virtuelle 9
9.15 Renversements
Dernière mise à jour :21 mars 2003
Retour a la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

.
9.15 couverture 'Renversements'
NOUVEAU: Couverture en français
Episode 9.15 - RENVERSEMENTS
Par: Maquiskat (maquiskat@maquisrebel.com)
Version française: Delphine (delph.cass@voila.fr)

Note: Star Trek: Voyager, personnages et autres produits dérivés sont des marques déposées de Paramount Pictures. Aucune infraction aux droits d'auteurs de Paramount voulue. La Saison 8 virtuelle de Voyager (Voyager Virtual Season 8, VS8) est une entreprise à but non lucrative. L'histoire est propriété de son auteur. Pas de reproduction sans sa permission.

"Dans une galaxie écartelée sur tant de fronts à la fois, un ancien ennemi juré des Borgs pourrait-il faire pencher la balance de la victoire ?"
 
Une explosion de lumière rouge orange emplit l'espace sombre lorsqu'un nouveau vaisseau Kazon fut mis en pièces par les lasers lancés par l'éclaireur Sernaix. Inexorablement, l'éclaireur ravageait les vaisseaux inférieurs des Kazons et, à chaque nouvelle explosion, le nombre de débris et de gaz augmentait, emplissant ce secteur qui autrefois était vide.
Un escadron de la flotte de l'Alliance qui avait été envoyé auparavant dans cette région de l'espace en éclaireur n'était sorti du courant de glisse généré par l'un des vaisseaux Devores que pour se retrouver face à un essaim de Sernaix qui les attendaient comme un renard au-dessus d'un terrier de lapins. Des appels désespérés envoyés à la flotte principale pour assistance furent envoyés au moment où le vaisseau émetteur du courant de glisse se préparait à effectuer un autre saut, mais les ennemis les encerclaient et les équipages des vaisseaux de l'Alliance surent que leur durée de vie était sur le point d'être raccourcie.
Des explosions se firent entendre au sein des vaisseaux de l'Alliance, les coques extérieures se déchirèrent, laissant le précieux air se disperser dans l'immensité de l'espace sombre qui les entourait. Alors que la bataille faisait rage, tous savaient que ce n'était qu'une question de temps avant que les Sernaix ne les détruisent tous.
Comme un vent de mort soufflait, l'espace encerclant les vaisseaux de l'Alliance s'assombrit une fois de plus. Les éclaireurs Sernaix s'éloignèrent d'eux, près à retourner vers le vaisseau nodal qui ne faisait qu'assurer leurs arrières, les vaisseaux de l'Alliance n'étant pas une cible assez valable pour sa massive puissance de feu. La réponse à la question des équipages arriva lorsqu'un couloir familier de transdistorsion Borg s'ouvrit devant eux, laissant émerger quatre cubes.
Les équipages de l'Alliance s'activèrent, ne s'attardant pas pour voir qui serait le vainqueur de cette nouvelle bataille de titans. Pour eux, la seule issue était de réparer leurs systèmes de propulsion et de dégager du secteur avant d'être une nouvelle fois pris pour cible.
Un bloc d'éclaireurs plongea et dansa autour des cubes, volant en éclats lorsque l'un des plus gros canons Borg attrapa le plus agile des vaisseaux, bien que ce dernier parvînt à provoquer dans le même temps d'immenses trous dans l'armure du vaisseau Borg. Les blessures sont lentes à guérir au beau milieu d'une bataille. Les cubes, difficiles à manier, avançaient quand même. Inexorablement, des jets verts de feux étaient envoyés depuis leurs armes sur les monstrueuses coques noires chatoyantes des Sernaix.
Les armes du vaisseau nodal finalement arrivé à la rescousse touchèrent l'un des cubes au moment même où les rayons des Borgs pénétraient la coque du vaisseau Sernaix. Les explosions déchirèrent les deux vaisseaux pendant qu'une autre vague de vaisseaux de reconnaissance et de corsaires envoyait de nouvelles salves de tirs, provoquant de plus petites explosions et de nouveaux trous dans les coques des deux derniers cubes pendant que les vaisseaux de guerre prenaient leurs positions et commençaient à percer les coques des Borgs avec une efficacité redoutable. Du côté des vaisseaux de l'Alliance, les commandants Krenims et Devores hochèrent simultanément la tête de satisfaction en observant des pans entiers découpés dans les vaisseaux Borgs dériver et les vaisseaux Sernaix se désintégrer et exploser devant eux. Peut-être survivraient-ils pour relater cela à la flotte principale, en définitive. Leurs ennemis apparemment à forces égales se détruisaient les uns les autres, leur laissant un temps précieux pour faire les réparations de leur système de propulsion et effectuer une retraite stratégique.
Soudain, il y eut un autre éclat de lumière directement face aux forces de l'Alliance, mais en arrière du champ de bataille. Une explosion tournoyante rouge et bleue jaillit des rampes de tirs du cuirassé Sernaix, s'élançant contre l'un des cubes Borg puis contre le suivant, jusqu'à ce que seuls restent des débris éparpillés.
Puis le Sernaix restant se tourna d'un seul coup. Le répit des escadrons de l'Alliance était arrivé à son terme.
 
***
 
Sycorax regardait les événements qui se déroulaient dans l'espace réel pendant qu'ils apparaissaient sur le voile bleu tourbillonnant du Royaume. Elle pouvait voir le désordre, le chaos, la furieuse bataille des mâles à bord des vaisseaux. C'était si prévisible et facilement contrôlé. Les scènes de batailles combattues et gagnées. Les bandes commençaient à s'ennuyer, les batailles étaient trop faciles, ce n'était pas des défis pour eux. L'Alliance n'était intéressante que quand le Voyager était avec elle.
Un gémissement se fit entendre à travers le Royaume. Les voix des mâles, les Esprits de vaisseaux, même les femelles plus faibles, tous pleuraient pour du sang. Si égoïste, si prévisible. Si facilement tourné à son avantage. Des centaines de voix, toutes hurlant pour la même chose... Et en même temps une telle désunification entre eux. Chacune implorant d'être celle qui serait le vent de la mort, toutes rivalisant pour prouver leur valeur. Que des fous. "Silence", souffla-t-elle. Les mots se répercutèrent à travers le Royaume jusqu'à chaque Sernaix. Elle désigna les images disponibles aux yeux de tous de leurs plus récentes batailles avec les Borgs et l'Alliance. "Ces ennemis n'en valent pas la peine... Ils sont petits ! Ils sont faibles !"
Un hurlement strident d'acquiescement provenant de partout à la fois retentit à travers le Royaume. Un cri de mort contre toutes les races qui oseraient se mettre en travers du chemin de ces maraudeurs. La voix d'un mâle solitaire s'éleva au-dessus des autres : "Expulsons-les de leurs cocons !"
Les hurlements s'intensifièrent, acquiesçant en son sens. Les gémissements qui réclamaient le sang des Devores, Krenims et de la Fédération qui s'enflaient pour apporter leur soutien à cette nouvelle voix ayant parlé aussi fort que Sycorax. Le regard de Sycorax scruta le Royaume et se concentra sur le mâle, cet usurpateur qui avait osé parler aussi fort qu'elle. Au lieu de faire profil bas, il rapprocha sa projection de Sycorax en la regardant avec défi.
Un regard impassible rencontra son défi. "Tu disais, Adimh ?"
"Je dis, ATTAQUONS-LES ! Détruisons-les tous ! Commençons par notre vieil ennemi : la Fédération !" Il regarda vers les autres pour chercher leur soutien et trouva en plus les encouragements et l'adoration des masses Sernaix.
Sycorax secoua la tête légèrement, puis envoya un regard déçu mais pas surpris sur le premier mâle orateur, puis sur les autres dans la foule. "Vous êtes tous si typiques des mâles ! Vous avez une vision limitée ! Nous avons besoin d'un défi, quelque chose que ni la Fédération ni même le Dominion ne peuvent nous donner !"
Les pleurs se calmèrent un peu à l'idée d'un défi, d'une bataille qui mettrait en valeur leurs prouesses, qui titillerait leurs imaginations. Cependant, leurs êtres entiers hurlaient, réclamant le sang de leur ancien ennemi. Ceux qui se faisaient appeler Fédération. L'Adimh la regarda avec méfiance, puis vocalisa la pensée qui, il le savait, était présente dans l'esprit de ses hommes d'équipage. "Sycorax, nous sommes venus ici pour conquérir la Terre ! C'est notre destinée de conquérir notre plus cher ennemi... Qu'importe la difficulté !" Le ton de sa voix sous-entendait, 'Même si tu as perdu le v¤u de le faire.'
Une fois de plus, les pleurs des mâles se rallièrent à celle solitaire de l'Adimh, mais Sycorax resta de marbre. "Et quand tous ces ennemis serviles seront partis, que vous restera-t-il pour jouer ? Votre perception n'est pas assez large, Adimh. Il y a une raison pour laquelle les femelles de notre race sont responsables de la stratégie." Les pleurs s'estompèrent et une fois encore, Sycorax retenant l'attention de tout un chacun. Un lent et malveillant sourire se forma sur son visage. Elle avait une fois de plus gagné sa véritable place au sein de son peuple. "Nous avons besoin d'un adversaire plus difficile ! Quelqu'un de... plus valable que la Fédération, que les Romuliens, le Dominion ou les Borgs pour nos batailles." Il y eut un faible grondement d'approbation. Même les races les plus craintes n'avaient pas été un défi pour eux. Les Borgs étaient aussi facilement piétinés que le reste des races qu'ils avaient provoquées. Avec un geste de la main de l'Adimh, une nouvelle image apparut sur le voile. Une flotte de cubes Borgs, le plus fort de leurs ennemis, combattant des vaisseaux qu'ils n'avaient encore jamais vus. Pendant que les armes des nouveaux vaisseaux faisaient feu, les vaisseaux Borgs viraient de bord, hors contrôle, explosant de façon spectaculaire. L'excitation emplit la pièce tandis que la scène se jouait, montrant de plus en plus de destruction. Les Borgs n'étaient simplement pas capables de se mesurer contre l'ennemi. Sycorax sourit. Elle sentait la tension présente dans l'air, l'expectative d'une bataille qui courait dans leurs veines, les réduisant à l'état de pantins à sa solde. "Regardez le prix que nous vous avons trouvé. Voici le plus fort des ennemis que le Cadre de Gestion ait enfin trouvé dans ce pitoyable royaume." D'autres scènes de destruction se déroulaient devant eux. "Voilà un ennemi valable !"
Un assourdissant grognement d'acquiescement emplit le Royaume, chantant avec l'énergie de leurs rages, chaque mâle brûlant d'envie d'entrer dans la bataille contre ce nouvel ennemi. Quand le grognement se calma, Sycorax reprit la parole. "Nous devons trouver ces créatures." Le Royaume fut soudain silencieux, tous les yeux se tournant avec méfiance vers la femelle dirigeante. "Ils viennent d'une partie de l'espace appelée par les autres 'l'Espace Fluide'." Quelques images apparurent sur le voile, montrant cette fois les étranges vaisseaux croisant dans un royaume inconnu. "Voici l'Espace Fluide. Le Cadre de Gestion a pu confirmer son existence, mais nous n'avons pas encore trouvé sa localisation ni même la manière d'y entrer."
Une fois de plus, l'Adimh s'éleva au-dessus de la foule, les poings fermés par la colère, la posture agressive alors que la tension devenait instable, dirigée non plus vers leur nouvel ennemi, mais sur leur chef qui semblait les tenter avec des batailles qu'ils ne pouvaient engager. "Pourquoi nous avez-vous amené des fantômes de nos ennemis ? Nous avons des ennemis qui saigneront par nos épées, dont l'agonie emplira nos oreilles. Pourquoi devrions-nous nous distraire avec des fantômes ? Nous avons besoin de nous battre... Maintenant."
Un faible grondement de soutien fit écho à ses paroles, mais Sycorax leva la main pour les faire taire. "C'est pourquoi nous devons changer de stratégie. Nous aurons avoir cette information avant d'attaquer." Sycorax regarda autour d'elle, calmant autant qu'elle le pouvait ses troupes avant de tourner de nouveau son regard vers l'Adimh. "L'attaque apporte beaucoup de plaisir, elle fait chanter son sang dans les veines, mais la préparation est nécessaire si nous voulons défier cette race. C'est un ennemi comme nous n'en avons jamais rencontré auparavant ! Ils valent les Sernaix !"
Un autre grondement d'excitation et d'acquiescement monta dans le Royaume. Même le solitaire Adimh hocha la tête en signe d'accord, bien qu'il observât toujours Sycorax avec des yeux méfiants. "Les Borgs en connaissent beaucoup sur eux. Cependant, le Collectif ne nous est d'aucune aide. Nous n'avons pas été capables de leur soutirer d'informations valables." Elle se tourna vers le voile où se formait une autre image. "Nous avons besoin d'une autre source." Sycorax sourit diaboliquement tandis que la scène commençait à se clarifier... Le Voyager, parmi les vaisseaux de l'Alliance. Cette fois, même la voix solitaire de l'Adimh se joignit aux autres, pendant que Sycorax regardait le vaisseau de la Fédération avec intérêt, déterminant sa prochaine action.
 
***
 
Catherine s'assit calmement sur le canapé en parcourant des yeux la tablette de données qu'elle tenait. Soulevant sa tasse à café de la table, ses yeux s'arrêtèrent sur Amélia blottie dans un maillot sale de Chakotay que le chiot avait volé dans leur chambre. Secouant légèrement la tête, Catherine réalisa qu'elle ne valait pas mieux lorsqu'elle resserra le pull doux et chaud qu'elle avait volé dans l'un de ses tiroirs. En buvant son café, ses yeux revinrent sur son rapport pendant quelques instants avant de l'abandonner sur la table, incapable de se concentrer. Les étoiles flamboyantes visibles à travers la baie d'observation captivèrent son regard et elle les observa tout en continuant de boire son breuvage. Finalement, elle déposa calmement sa tasse, se leva et se dirigea vers la chambre. Atteignant la porte, le sifflement d'ouverture des portes extérieures des quartiers attira son attention.
"Il me semble que tu as eu des jours meilleurs." Catherine ne put s'empêcher de sourire tout en s'appuyant contre l'encadrement de la porte qui menait à leur chambre. Chakotay semblait avoir lutté avec hargne pendant toute la journée. "Comment s'est passé l'entraînement tactique ? J'ai entendu des rumeurs disant que le pont quatorze était interdit à l'équipage aujourd'hui, ordres de Tuvok." Chakotay approuva et bailla. "On peut dire ça. L'équipe de sécurité de Tuvok est sur ses gardes. Il nous a fallu à mon équipe et à moi presque toute la journée pour les empêcher de tous nous faire prisonniers." Un petit sourire apparut sur son visage quand Catherine se tourna et s'éloigna dans leur chambre, tendant la main pour lui indiquer de la suivre.
Elle s'arrêta et posa une main douce sur son torse pendant qu'ils continuaient à se regarder l'un l'autre. "Oh ? Je peux penser à des choses pires que vous voir derrière les barreaux, Commandeur."
Le sourire tordu de Catherine et ses yeux brillants firent glousser légèrement Chakotay, jusqu'à ce que le fait qu'il se tienne debout l'interpelle et il fasse gémir de douleur. "Mes pieds ne m'ont pas fait aussi mal depuis que le Lieutenant Nimembeh m'avait fait courir en rond durant mes vieux jours à l'Académie."
Secouant légèrement la tête, Catherine rit puis, plaçant une main sur son épaule, elle amena ses lèvres sur les siennes et l'embrassa gentiment. Elle s'écarta, le regard empli d'amour, de sympathie et également d'un peu d'amusement. "Une douche te fera du bien." Elle s'arrêta et l'envoya vers la salle de bain. "Et j'aurai une petite conversation avec Tuvok demain matin. Je ne peux pas avoir mon commandant en second avec des pieds couverts d'ampoules."
Souriant, Chakotay se dirigea vers la salle de bain pendant que Catherine défaisait leur lit.
 
***
 
Ayala secoua la tête quand Harry rit une seconde fois en quelques minutes. Le quart en passerelle pendant la rotation gamma n'était pas son activité préférée et quand le Commandeur espion ne partageait pas ses blagues, c'était encore pire. "Tu me mets dans la confidence ?"
Harry regarda la station de sécurité depuis sa place centrale, effrayé par l'interruption de Mike dans ses pensées. "Oh, rien, juste quelque chose que Seven a écrit."
"Donc c'est la nouvelle tendance ces jours-ci, déguiser des lettres d'amour en rapports. Je devrais essayer." Ayala gloussa légèrement en taquinant le jeune homme.
Le regard qu'Harry jeta à Ayala n'aurait pas pu concurrencer le plus faible regard mortel de Janeway, ce qui ne convint pas Mike de la remarque suivante du Lieutenant. "Ce n'est pas une lettre d'amour."
Le sarcasme coula pratiquement des lèvres d'Ayala. "Bien sûr que non." Harry était sur le point de répliquer lorsqu'une alarme stridente à la console de l'ingénierie attira son attention. Secouant la tête, il se leva et courut jusqu'à la rampe vers la console. "Ne me dis pas que le courant de glisse est encore hors service. Nous l'avons réparé la semaine dernière."
Les mains du Lieutenant s'agitèrent sur de la console qui clignotait, ses sourcils se fronçant pendant qu'il examinait les données. "Ce n'est pas le courant de glisse." Harry regarda Ayala. La tension était évidente dans ses yeux.
 
***
 
Chakotay sortit de la salle de bain, son attention accaparée par le lacet de son bas de pyjama. La voix douce de Catherine attira son attention.
"Ca fait combien de temps, Chakotay ?"
Regardant vers leur lit, son regard s'adoucit en voyant Catherine allongée sur le ventre sous les couvertures en train de regarder par la baie d'observation. Son menton était posé dans ses mains et sa peau blanche était couverte par son haut de pyjama bleu marine. Chakotay se dirigea vers son côté du lit et s'assit sur le bord. "Depuis combien de temps quoi ?"
"Que nous sommes coincés derrière les lignes ennemies ?" La voix de Catherine semblait lointaine, comme si elle n'était pas là avec lui, mais quelque part là-bas dans le Quadrant Alpha.
Chakotay se glissa un peu plus dans leur lit et enroula ses bras autour d'elle, la laissant savoir qu'elle n'était pas seule. "A peu près cinq mois, plus ou moins une semaine."
Catherine roula contre lui, détournant son regard des étoiles, et enfouit sa tête sur son torse. "Cela semble faire une éternité. Je suis presque tentée de dire...".
"Que c'est même pire que d'être coincé dans le Quadrant Delta ? Ou la bulle du temps ?" Chakotay finit sa phrase avant qu'elle ne le puisse et il la sentit soupirer sur son torse et hocher la tête. Il caressa son dos en signe de réconfort puis soupira. "Je connais le sentiment."
Chakotay sut qu'elle allait s'asseoir quelques instants avant qu'elle ne le fît, connaissant ses habitudes et son corps mieux qu'elle-même. Ainsi, quand elle se redressa violemment, croisant ses bras sur sa poitrine en signe de frustration, son regard ramené une fois de plus sur les étoiles, il n'offrit aucune résistance à ce soi-disant changement soudain. "Cela fait trop longtemps. Il doit y avoir une solution quelque part. Je ne peux pas croire qu'il n'y en ait pas." Elle s'arrêta, rassemblant ses pensées pour chercher des solutions parmi les puzzles que lui présentait son esprit. Ses poings frappèrent le matelas avec frustration. "Après tout ce que nous avons vécu, je refuse d'être battue par un groupe d'aliens pour qui la guerre équivaut à une partie de SpeedBall dans le holodeck. Un jour ou l'autre, ils se frotteront à quelqu'un qui les éjectera de leur piédestal." Même sans le regarder, Janeway pouvait 'voir' le sourire sur son visage. "Aucun candidat ?"
"Sachant que les Sernaix peuvent détruire les Borgs sans même une égratignure ? Non, pas un seul ne me vient à l'esprit." Catherine rit avec amertume. Le sourire de Chakotay s'élargit en l'observant retourner obstinément le problème dans sa tête. "Mais si je me souviens bien, toi aussi tu as été responsable de la déroute des Borgs, une fois."
"C'était les anciens Borgs. Ces nouveaux Borgs sont vraiment différents, même sans parler de Rotor et de ses drones du moment. Les autres... Ils sont imprévisibles. Et ils ont la même rage de survivre que nous. Cela change tout." Catherine se pinça le bout du nez avec frustration. "Ils nous ont aidé la dernière fois... Mais comment saurons-nous combien de factions sont là, dehors ? Le groupe de Korok, les drones de Rotor, les parties de son groupe qu'il 'n'a pas' réussi à lobotomiser..."
Chakotay savait qu'elle avait besoin de parler. Elle ne dormirait pas avant d'avoir terminé de se libérer de toutes ces choses qui occupaient son esprit. Il se releva et s'appuya contre le dossier de leur lit. "Tu ne peux pas savoir avec lequel de ces groupes tu traites tant que tu ne seras pas dedans... Il pourrait être ami ou ennemi, ou..."
"Ce sont des bandes armées en liberté qui n'attendent que de pouvoir se servir de leurs armes, Chakotay." Catherine le regarda. "Au moins deux de ces groupes se battent pour leur survie. Quant au troisième..." Elle secoua la tête et regarda de nouveau les étoiles. Chakotay caressa gentiment son dos avec ses mains. "Quelque chose dont même le Capitaine Janeway ne peut pas se charger ?"
"Pas tant que je n'y suis pas vraiment obligée", Catherine plongea son regard dans celui de Chakotay, ses mains caressant ses joues un instant. "Je suis heureuse que tu sois là avec moi pour nous sortir de cette situation. Je ne te le dis pas assez." Un frisson chaud parcourut son corps à ses mots et il l'attira contre lui, embrassant son front gentiment. "Où pourrais-je être sinon ?" dit-elle d'une voix légère. Catherine plongea son regard dans le sien. "Si Starfleet a quelque chose à dire à propos de ça..." Désignant les étoiles dehors, elle leva un sourcil.
"Et bien, je pense que c'est l'un des avantages de retrouver un ancien Premier Officier égaré avant de se retrouver pris au piège derrière les lignes ennemies." Chakotay se tapota le bout du nez avec le bout de son doigt, puis prit délicatement le menton de Catherine avec sa paume, amenant son visage vers le sien et l'embrassant tendrement.
Brusquement, le vaisseau vacilla durement, brisant leur baiser et faisant basculer Chakotay sur Catherine. Il se plaça en protection sur elle pendant qu'elle atteignait son communicateur. "Janeway à la passerelle. Harry, qu'est-ce qui se passe là-haut ?"
 
***
 
La voix du Capitaine résonna sur la passerelle pendant qu'Harry et Ayala passaient de console en console. "Un éclaireur Sernaix vient juste de sortir de mode furtif et nous tire dessus. Il affaiblit nos boucliers. Nous l'avons perdu sur nos détecteurs." Harry se retourna au son de l'ouverture des portes de l'ascenseur. La plupart des officiers de passerelle exceptés le Capitaine et Chakotay se rendaient rapidement à leur station. "Nous arrivons, Lieutenant." Tuvok remplaça Ayala au moment où sa console se mettait à biper frénétiquement. Les mains du vulcain s'agitèrent avec grâce au-dessus du terminal de la station de sécurité pendant qu'il lisait les analyses. "Alerte intrusion. Je détecte plusieurs Sernaix au niveau du pont treize, se dirigeant vers l'ordinateur du réacteur principal. Condamnation de tous les accès à cette pièce. Alerte rouge."
Se déplaçant rapidement vers la rampe, Harry prit sa place à côté de Tom en extrayant de l'ordinateur de nouveaux détails sur le statut du Voyager. Quelques instants plus tard, les portes de l'ascenseur s'ouvrirent pour laisser passer une équipe de commandement en 'quasi-uniforme' froissé. "Alerte intrusion ? Mais que se passe-t-il, M. Tuvok ? On m'a dit que les Sernaix jouaient au chat et à la souris", cria Janeway en descendant la rampe. Ils s'installèrent tous deux au centre dans leurs fauteuils et Chakotay commença à travailler à partir des informations qui s'affichaient sur la console centrale.
"Les Sernaix se sont téléportés à bord. Leur cible semble être l'ordinateur du réacteur principal. J'ai envoyé une équipe de sécurité." Tuvok regarda brièvement Janeway avant de retourner à sa console.
Janeway secoua légèrement la tête et regarda Chakotay, un peu perplexe. "Et tu te plaignais de tes pieds douloureux."
Chakotay leva la tête de sa console et lui sourit avec espièglerie. "Je crois que ce n'était pas une perte de temps après tout." Il se concentra sur la station tactique. "Tuvok, avez-vous détecté d'autres vaisseaux Sernaix sur les senseurs ?"
"Négatif, Commandeur", répondit le vulcain sans dévier son regard des détecteurs devant lui.
Il secoua la tête en fixant le Capitaine. "Quelque chose me dit qu'ils sont toujours là." Janeway le regarda et approuva. Il tapa sur son communicateur. "Chakotay à Seven."
La voix incorporelle de Seven était assez forte pour se faire entendre au-dessus du bruit de fond qui régnait sur la passerelle. "Oui, Commandeur ?"
"Je veux que vous effectuiez un balayage complet du secteur. Cherchez tout signe d'activité Sernaix dans la région." Chakotay fit une pause avant de sourire et d'ajouter. "Et grouillez-vous".
L'ensemble de l'équipage de la passerelle put s'imaginer clairement le sourcil de Seven se lever. "Bien compris."
Janeway secoua simplement la tête à l'intention de Chakotay et soupira légèrement.
 
***
 
Le claquement de leurs chaussures blindées sur le pont et la cadence rythmée de leurs pas contre les plaques de métal furent la première indication de leur arrivée pour les forces de la sécurité du Voyager sur la brèche. Ils sortaient de l'ascenseur, leurs armes prêtes à tirer en faisaient rapidement le point sur leur environnement. Le chef pressa sa main sur l'un des côtés de son casque quand la voix de Tuvok se fit entendre. "Ils sont à peu près à six mètres de votre position, Lieutenant. Allez-y avec prudence." Le chef fit signe à ses hommes de passer devant lui en surveillant le couloir. "A vos ordres, Monsieur. Nous allons sur nos positions." Coupant la liaison, il suivit le reste de sa troupe au détour d'un virage du couloir, leur donnant les détails de l'attaque contre les positions des intrus.
 
***
 
Les Sernaix coururent vers l'ordinateur du réacteur comme si le vaisseau leur appartenait. Ils ne prenaient aucune précaution pour camoufler leur attaque. Si les créatures à bord du vaisseau avaient choisi de mourir de leurs mains, et bien soit. Le chef des envahisseurs regarda sur sa version Sernaix du tricordeur, vérifiant les données produites par le Cadre de Gestion sur leur position à l'intérieur du Voyager. Il inclina la tête vers un autre Sernaix. D'après leurs données, c'était l'entrée de l'ordinateur du réacteur du Voyager.
Le Sernaix atteignit le panneau de la porte, ses mains touchant la surface de l'écran d'affichage pendant un moment avant qu'il n'y ait un mouvement et que sa main ne passe au travers, sur les circuits derrière. Il ferma les yeux pour se concentrer et quelques moments plus tard il les ouvrit brusquement une fois de plus au moment où les portes du réacteur s'ouvraient dans un sifflement.
Un hochement de son chef fut le seul acquiescement par lequel il fut récompensé avant que les forces Sernaix ne s'enfoncent dans l'obscurité derrière les portes.
 
***
 
Le Lieutenant scruta le couloir, ordonnant à ses hommes de le suivre en rampant. Le couloir était vide et désert, mais les portes de l'ordinateur du réacteur n'étaient plus fermées. Regardant derrière lui vers son équipe, le Lieutenant hocha la tête puis leur ordonna d'avancer, se plaçant en queue. Ils entrèrent dans la pièce du réacteur pour défendre leur vaisseau.
 
***
 
Tuvok leva les yeux de sa console et se concentra sur Janeway une fois encore. "Ils ont réussi à atteindre l'ordinateur du réacteur principal. Les champs de force sont en place, cependant il n'y a aucun moyen de savoir s'ils seront efficaces."
Janeway regarda en direction de Tuvok, fronçant les sourcils en parlant. "Imaginons le pire, Commandeur. Montez ces champs de force à leur puissance maximale."
Entrant rapidement les commandes nécessaires, le sourcil de Tuvok se leva lorsque l'ordinateur lui rendit compte du statut de sa requête. "Inefficace, Capitaine. Les Sernaix ont brisé les barrières."
Janeway se leva et regarda l'écran principal l'espace d'une seconde avant d'enjamber la rampe à grands pas pour se tenir aux côtés de Tuvok. "Et bien, il faudra alors que nous les attrapions sur leur retour. Seven, comment se passent ces balayages ?"
"J'ai détecté un vaisseau Sernaix en orbite autour d'une planète à trois millions de kilomètres de notre position."
Janeway hocha la tête et se déplaça vers la console surplongeant le pont de commandement, s'appuyant des deux mains contre la surface. "M. Paris, programmez la trajectoire."
Tom acquiesça. "A vos ordres, Madame." Si ce n'était pas l'instant critique, il ne savait pas ce que c'était.
Fixant l'écran principal de la passerelle, Janeway observa la petite planète autour de laquelle ils avaient été en orbite s'éloigner tandis que le globe rouge de la planète suivante vint la remplacer sur l'écran. Enjambant la rampe, Janeway s'assit une fois de plus dans son fauteuil de commandement. "Tuvok, quelque chose sur l'ordinateur du réacteur principal ?"
"Le Lieutenant attend pour faire son rapport, Capitaine." Janeway hocha la tête et le coupa. "Etablissez la liaison."
La voix de l'officier de la sécurité sortit du communicateur. "Ils sont partis, Capitaine. Ils étaient protégés par un champ de force. Nous n'avons pas pu les toucher avant qu'ils ne soient téléportés vers leur vaisseau." Le Lieutenant semblait aussi frustré que ne l'était Janeway.
Secouant la tête, elle regarda Chakotay qui approuva légèrement. "Merci, Lieutenant", dit-elle. "M. Tuvok, engagez le mode combat."
"A vos ordres, Capitaine."
Chakotay put lire la frustration pure et dure sur son visage quand elle le regarda avant de se lever et de se concentrer sur l'écran face à elle. Seule la planète était visible. Janeway se retourna et hocha la tête à Tuvok.
Utilisant les balayages profonds de Seven, Tuvok projeta la position actuelle du vaisseau Sernaix et prépara le système d'armement Sernaix installé à bord de Voyager. Tuvok acquiesça de la tête, indiquant par là à Janeway qu'il était prêt. Elle pivota sur un pied pour faire face à l'écran une fois de plus. "Feu."
Des arcs de feu sortirent des tubes d'armement de Voyager, se dirigeant vers la planète. Salve après salve, les tirs coururent dans le vide de l'espace jusqu'à ce qu'un reflet dans l'obscurité ne révèle l'éclaireur Sernaix dans leur ligne de mire. Sortant de mode furtif, il tourna à quatre-vingts degrés verticalement et s'enfuit loin du Voyager. "Détruisez ce vaisseau, Tuvok."
Soudain, la voix du chef de la sécurité s'éleva sur la passerelle. "Nous avons essayé d'accéder à l'ordinateur du réacteur, Capitaine. Et nous n'y arrivons pas."
Janeway leva les yeux au ciel en réfléchissant aux implications qu'entraînaient les paroles du Lieutenant. "Pas du tout ? Même pas avec les codes d'urgence ?"
Le stress dans la voix du Lieutenant était visible. "Non, pas du tout, Capitaine." Harry se tourna soudainement vers Janeway. "Ils se préparent à faire feu..."
Janeway fit face à son chef de la sécurité. "M. Tuvok."
Les doigts de Tuvok dansaient au-dessus de sa console une fois encore et un étincelant éclair de lumière s'envola des baies des torpilles en direction du vaisseau de combat. Janeway comptait les secondes avant l'impact, mais un quart de seconde avant que les torpilles n'atteignent leur but, l'autre vaisseau sauta en courant de glisse.
"Aucun effet, Capitaine", rétorqua Tuvok, aussi frustré que pouvait l'être un vulcain. "Le vaisseau a sauté en courant de glisse avant l'impact."
Janeway regarda l'équipage de la passerelle avec curiosité. "Je pense que personne n'est en mesure de m'éclairer sur ce qui vient d'arriver ?"
"Définitivement pas une stratégie Sernaix habituelle", s'aventura Tom, se retournant pour faire face aux fauteuils de commandement. Janeway se rassit dans son fauteuil en soupirant. Elle regarda vers Chakotay, puis de nouveau vers le reste de l'équipe de commandement. "Je suis d'accord. Pourquoi bloquer nos accès au réacteur ?"
Des questions plus concrètes inquiétaient le Lieutenant Kim. "Nous allons devoir trouver un chemin d'accès jusqu'à la base de données pour vérifier son intégrité."
"Allez-y, Harry." Janeway sourit avec approbation et regarda le Lieutenant se retirer vers l'arrière de la passerelle pour prendre en charge l'écran tactique principal. Observant une fois de plus Chakotay, elle se massa le front. "Ils ont quelque chose en tête et je n'aime pas la tournure que cela prend."
Chakotay passa son bras par-dessus la console et posa une main rassurante sur l'épaule de Janeway. Elle sourit légèrement et se tourna vers le pont supérieur d'où la voix d'Harry s'entendait par-dessus le fond sonore des rapports sur les statuts. "Nous allons devoir faire des analyses plus approfondies, mais ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'ils cherchaient des informations sur l'Espèce 8472."
Janeway tourna violemment la tête vers Chakotay. "8472. Pourquoi 8472 ?"
"Le Grand Adversaire", souffla Chakotay d'instinct.
Les yeux du Capitaine se rétrécirent "C'est un peu poussé, Commandeur." Elle se réinstalla dans son fauteuil, considérant l'ensemble des informations qu'ils détenaient. "Pourquoi ne pouvaient-ils pas obtenir ces informations des Borgs ? Ils ont sûrement détruit assez de vaisseaux pour avoir reconstitué la base de données complète des Borgs."
"La base de données tactique des Borgs est peut-être difficile à décrypter."
Janeway acquiesça, rencontrant son regard. "Les Sernaix n'ont jamais été connus pour leur intelligence...". Elle se leva et défroissa son uniforme. "Je serai avec le Lieutenant Kim. Nous avons besoin d'avoir un accès total à notre réacteur."
Chakotay acquiesça et regarda Catherine enjamber la rampe, sa détermination visible à chacun de ses pas.
 
***
 
Deux personnes étaient accroupies près de l'ouverture de la console, occupées à observer. Et c'était Harry qui avait les bras plongés profondément dans la masse de circuits. Après un moment, il retira son bras et sourit au Capitaine Janeway. "Non codé. Cela ne devrait pas prendre plus que quelques heures. Vous aviez raison, Capitaine."
Janeway et Seven se relevèrent immédiatement et offrirent leurs mains pour aider Harry à se relever de sa position inconfortable. "C'est une bonne chose", dit le Capitaine. "Maintenant, combien de temps va-t-il nous falloir pour savoir exactement ce qu'ils ont pris ?"
Seven reporta son attention sur la console et commença à accéder à toutes les informations qu'elle pouvait. "Je travaille sur un algorithme Borg qui pourra nous y aider. Cela ne devrait pas prendre plus de cinq heures pour finir les recherches."
"Bien. Je veux les résultats pour huit heures demain matin." Janeway commença à partir puis se retourna vers Seven. "Avez-vous pensé à demander à notre ami Sernaix ce qu'il en pense ? Il nous a donné des informations auparavant. Peut-être sait-il quelque chose."
Seven baissa la tête légèrement pour acquiescer. "Je le ferai."
Janeway observa Harry et Seven pendant un instant. "Bien. Je veux que vous traquiez chacun des octets pris par les Sernaix. Il n'y aura AUCUNE place pour des hypothèses." Elle s'arrêta puis leur sourit. "Au travail, tous les deux."
Retournant leur attention sur les consoles, ils commencèrent à travailler de concert. Harry soupira et regarda Seven. "Je pense que nous allons brûler l'huile de minuit."
Seven n'accorda qu'un regard à Harry avant de retourner aux appareils devant elle. "Apparemment."
Harry secoua la tête et sourit avant de se concentrer à nouveau sur son travail. "Pas besoin de formalité, Seven."
Un léger sourire pointa sur ses lèvres pendant qu'elle regardait de nouveau Harry. "C'est un bon exercice." Harry lui sourit en retour, comprenant complètement son raisonnement avant que chacun ne retourne à ses tâches.
 
***
 
Sycorax s'allongea quand le voile du royaume s'accommoda pour supporter ses formes. Il y eut un reflet sur le voile et une nouvelle image se forma. L'Adimh qui l'avait défiée si violemment apparut. "J'espère que vous avez de bonnes nouvelles, Adimh."
Un sourire arrogant illumina son visage quand il la regarda. "Oui, Adimha."
"Et ?", aboya Sycorax.
Le sourire de l'Adimh devint autosuffisant. "Succès total, Adimha. Nous avons récupéré l'information."
Sycorax se leva, la vue face à elle restant à son niveau. "Très bien. Maintenant, vous pouvez engager la seconde partie du plan."
L'Adimh acquiesça avec respect. "Merci, Adimha."
La vue s'éteignit et une autre partie du Quadrant Delta, montrant une flotte de vaisseaux Sernaix qui entrait dans l'obscurité de l'espace, apparut devant elle. Lentement, le grondement du rire malveillant de Sycorax se fit entendre à travers tout le royaume.
 
***
 
La tension de la salle de réunion était palpable quand l'équipe de commandement entra. Janeway faisait les cents pas derrière son siège, une tasse de café entre les mains pendant que Chakotay gardait un ¤il sur elle sans qu'elle le sache, l'expression sur son visage oscillant entre amusement et inquiétude. Tandis qu'ils prenaient place, Janeway posa sa tasse sur la table, agrippa le dossier de son siège et leur fit face. "Harry, Seven, rapport des progrès."
"Nous avons pu avoir un accès total à la base de données pendant la nuit." Seven regardait Janeway puis Kim. "Ce que nous avons trouvé est des plus... intriguant."
Harry rencontra le regard du Capitaine, le visage sombre. "Les informations qu'ils recherchaient étaient très spécifiques. Seven et moi faisons toujours des hypothèses pour savoir pourquoi ils seraient intéressés par elles."
Janeway, qui n'avait pas pu trouver le sommeil après être retournée dans ses quartiers, n'avait plus la patience d'attendre. "Arrêtez de parler par énigmes. Quelle était l'information qu'ils recherchaient?"
Kim et Seven se regardèrent. Seven acquiesça légèrement vers Harry, qui continua. "C'est la partie qui pourrait vous surprendre."
D'un air las, Janeway retourna à son fauteuil et s'assit avant de rétablir le contact visuel. "M. Kim, rien de ce vous pourrez me dire me surprendra."
Seven fixa le Capitaine une fois de plus. "Ils ont pris tous ce qu'il y avait dans la base de données du Voyager concernant l'Espèce 8472. Les schémas tactiques, les données biologiques et stratégiques."
Le regard de Janeway devint plus intense, la lassitude soudainement envolée. Elle se pencha en avant, ses mains agrippant la table, puis se leva lentement. "Uniquement l'Espèce 8472 ?"
"Oui, Capitaine", confirma Seven, implacable.
Tom regarda vers le Premier officier. "Chakotay avait raison..."
Le Docteur commença à jouer l'avocat du diable. "N'allez pas si vite, M. Paris. Tout ce que nous savons, c'est que les Sernaix peuvent avoir déjà établi un contact avec eux de l'autre côté de la galaxie. Ils peuvent simplement essayer de se protéger."
Chakotay approuva. "Les Sernaix sont toujours restés éloignés du passage du Nord Ouest. Cela pourrait très bien être parce qu'ils ont besoin de plus d'informations dans l'espoir d'avoir une chance contre eux. L'Espèce 8472 est un formidable ennemi." Janeway se déplaça vers la baie d'observation, regardant le champ d'étoiles. "Arrêtons les hypothèses. Cela ne nous mènera nulle part." Elle se retourna vers son équipe, un plan déjà formé dans son esprit. "Seven, commencez à effectuer des balayages à longue distance. Voyez si vous pouvez détecter une quelconque signature quantique."
Seven semblait perplexe. "Des traces de quantum seront difficiles à distinguer de n'importe quelles autres anomalies spatiales. De plus, les scans devront être conduit depuis les données."
Ayant déjà réfléchi à cela, Janeway hocha simplement la tête pour confirmer. "Allez-y."
"Permission de parler librement, Capitaine ?" Chacun, y compris Janeway et Kim, s'arrêta un instant à la demande de l'ex-Borg. Finalement, Janeway se débarrassa de sa surprise et hocha la tête vers Seven pour qu'elle continue.
"Bien que notre dernière rencontre avec l'Espèce 8472 ait été pacifique, on ne peut pas leur faire confiance."
Janeway eut un léger rictus et regarda Chakotay avant de se retourner vers Seven. "Je garderai cela à l'esprit. Vous pouvez disposer."
 
***
 
Une fois encore, Sycorax se leva face à tous les membres Sernaix, chaque bande, chaque Adimh, chaque Adimha. Elle regarda les formes visibles dans le voile mouvant, son allure majestueuse. "Le Cadre de Gestion a de très bonnes nouvelles ! Dans les prochaines heures, une triomphante bataille sera menée. Une bataille qui entrera dans... l'Histoire." Le Royaume fut une fois de plus empli de cris de joie. L'exaltation pour la bataille et les pulsations rapides du sang Sernaix devinrent enragées. Sycorax le sentait comme si c'était palpable dans le Royaume, quelque chose à qui elle souhaitait la bienvenue comme à un cher vieil ami. Le plaisir qui courait en elle fut visible sur son visage quand elle reparla. "Puissiez-vous faire la fierté du Cadre de Gestion."
 
***
 
Ankin Rotor était avec les autres drones, leurs esprits enchaînés ensemble pendant qu'ils utilisaient leur puissance cérébrale pour former un ordinateur massif et organique, tous dirigés par un esprit, le sien, et tous concentrés sur un but.
L'assimilation des Sernaix.
 
***
 
Parcourant le dernier paragraphe du plus récent rapport de Seven, le Capitaine du Voyager fut déçu. Aucune donnée utilisable n'était ressortie de leurs recherches et depuis que Janeway avait demandé à ce que l'on arrête les spéculations, Seven n'essayait plus de chercher une quelconque conclusion à ce qu'elle trouvait.
Le Capitaine Janeway ferma la console entre les sièges de commandement au moment où le Voyager vira violemment de sa trajectoire. Elle fut projetée hors de son fauteuil, atterrissant avec un bruit discordant de casse.
Elle se releva doucement en grimaçant. Son corps protestait à chaque mouvement. "Rapport", aboya-t-elle, d'un ton plus brusque que d'habitude à cause de la douleur qu'elle ressentait.
Les mains d'Harry dansaient sur sa console. "C'est une onde de choc. Trajectoire suivie, quarante-sept point deux." "Quelle sorte d'onde de choc ?", demanda Janeway en se rasseyant dans son siège, se plaçant pour protéger les parties les plus tendres de son anatomie.
Harry resta silencieux quelques instants, ses doigts tapant avec frénésie. "Je n'en suis pas sûr."
Janeway se pinça le bout du nez. Elle pouvait sentir le stress comme une présence palpable dans son esprit. "Donnez-moi l'explication la plus plausible, Lieutenant."
"Attendez, je l'ai confirmé. C'est une sorte d'anomalie de quantum, comme je n'en ai jamais vu auparavant." Harry continuait à travailler frénétiquement sur sa console, essayant d'avoir plus de détail.
Janeway se leva et rejoignit Harry aux Opérations, se tenant derrière lui et posant une main sur son épaule. Elle se pencha pour lire les résultats de ce qu'il analysait. "Se pourrait-il que se soit l'Espèce 8472 ?"
Harry fronça des sourcils, "Je n'ai aucun moyen de le savoir à ce stade, Capitaine."
Se redressant, Janeway logea ses mains sur ses hanches. "Monsieur Paris, mettez le cap sur l'origine de l'onde de choc."
"A vos ordres, Madame." Tom entra les nouvelles coordonnées et le Voyager sauta en transdistorsion.
 
***
 
De magnifiques explosions de couleur et de lumière illuminaient les différentes images qui défilaient devant Sycorax. Dans son esprit, elle pouvait entendre les hurlements de jubilation des mâles quand ils engageaient cette bataille contre leur nouvel ennemi après nombre de batailles simplistes. Un autre visage apparut face à elle et elle regarda le Sernaix mâle froidement. Les paroles de l'Adimh lui parvinrent à travers le royaume. "La bataille se passe bien, Adimha."
Elle secoua la tête légèrement. Les mots n'étaient pas nécessaires, le feu dans le regard de l'Adimh et la tension dans son corps étaient suffisants pour qu'elle sache comment se déroulait la bataille. Sycorax croisa son regard et sourit légèrement.
"C'est bon de l'entendre. J'espère que vous vous êtes tous bien amusés."
"Oui, Adimha", répondit l'Adimh, l'impatience de retourner dans le gros de la bataille animant son corps.
Sycorax attendit un instant, appréciant le sentiment de contrôle qu'elle avait sur ses subordonnés. Le pouvoir pur et simple, sachant qu'il ne partirait pas avant qu'elle ne l'y autorise. "Très bien", dit-elle enfin. Avec un geste de la main, la connexion fut brisée comme toutes les autres connexions entre le Royaume et l'univers où son peuple jouissait de la faveur du chaos de la guerre.
Se retournant lentement, Sycorax parla encore. "J'ai décidé que votre suggestion en valait la peine."
Il y eut un reflet sur le nuage quand West apparut devant elle. "Ma suggestion ?"
"Vous avez dit que l'Espèce 8472 serait un adversaire valable."
Le visage de West ne trahit aucune émotion lorsqu'il répondit. "Je suis content que vous soyez d'accord, Adimha."
"Nous verrons". Sycorax sembla réfléchir un instant puis fixa l'agent de la section 31 avec un regard redoutable. "J'espère pour votre bien que vous savez ce que vous faites."
"Je suis sûr que l'Espèce 8472 sera une excellente diversion pour vos bandes."
Sycorax restait peu convaincue. "Si vous le dîtes. Le Cadre de Gestion suivra votre conseil." Elle s'arrêta de façon significative. "Pour le moment."
West arqua l'un de ses sourcils. "C'est tout ce que nous demandons, Adimha."
Sycorax hocha la tête tandis que l'homme disparaissait, puis s'employa à analyser une fois de plus son alliance avec la section 31.
 
***
 
Les vaisseaux Sernaix de toutes envergures et configurations allèrent à la rencontre de la flotte de l'Espèce 8472 tête la première. Des jets d'énergie percèrent les coques, mettant des vaisseaux en pièces de tous côtés. Il y eut un grand mouvement lorsque des escadrons de plus petits vaisseaux de combat pivotèrent et obliquèrent pour bombarder les plus gros vaisseaux avant d'être pris sous le feu des plus imposants canons et de se répandre dans l'espace en poussière.
Les deux côtés se rencontraient en une danse macabre, tourbillonnant et vrillant, des explosions et des pluies de missiles s'éparpillant dans l'obscurité qui les entourait. L'espèce 8472, mise à mal, cherchait à mettre fin à la bataille, à causer un maximum de dommage en un minimum de temps... Et pour le moment, elle y arrivait.
 
***
 
L'Adimh regarda un autre croiseur Sernaix exploser, le méchant vaisseau de l'Espèce 8472 volant au travers des débris comme s'il n'y avait que poussière. Il rétrécit son regard. Cette espèce était un défi, mais les Sernaix prévaudrait comme ils l'avaient toujours fait auparavant.
Il se tourna vers son Zvir. "Torak, envoyez un message au cuirassé le plus proche. Je veux montrer à ces... cette chose juste combien les Sernaix sont puissants !"
L'autre Sernaix baissa la tête en signe d'acquiescement avant de retourner son attention vers la console face à lui. "Oui, Adimh. Le message a été envoyé."
 
***
 
Un couloir de courant de glisse Sernaix s'ouvrit soudainement et un cuirassé apparut. L'immense vaisseau était à peine dans l'espace que ses canons ouvraient déjà le feu. Les lasers bleus et rouges frappèrent plusieurs des plus gros vaisseaux de l'Espèce 8472 et les explosions de ces vaisseaux en touchèrent pleins de plus petits qui gravitaient autour, les déchirant également en lambeaux.
Le tournant dramatique que prenait le combat ne passa pas inaperçu à l'Espèce 8472. Les vaisseaux les plus man¤uvrables se regroupèrent le plus rapidement possible et en un instant, ils furent repartis, fuyant la scène de leur défaite ahurissante.
 
***
 
Dans chaque vaisseau Sernaix, les mêmes scènes furent répétées d'une manière ou d'une autre. Les vaisseaux résonnaient de cris rageurs et victorieux, les Sernaix hurlant à leurs Dieux, acquiesçant de leur triomphe.
'Ca a été une merveilleuse bataille pour les Sernaix.' Le désir de sang dans les yeux du mâle, au lieu de s'apaiser, était amplifié par la victoire.
Un autre hochement de tête, une expression similaire sur le visage. "La plus glorieuse des batailles depuis une éternité !"
 
***
 
Sycorax pouvait entendre le grondement de son peuple voyager à travers le royaume. Leur satisfaction les rendait influençables. Elle se leva et ouvrit les canaux de communication vers tous les vaisseaux. "Sycorax à la flotte Sernaix. Préparez-vous à entrer dans l'espace fluide."
Se rasseyant une fois de plus, elle se divertit du grondement qui semblait être un résident permanent de son domaine.
 
***
 
Passage du Nord Ouest. Transférant son intelligence là-bas, il contempla la scène devant ses yeux, les restes de centaines de vaisseaux Sernaix et de l'Espèce 8472 et le résidu d'énergie de près de cent signatures de courant de glisse, pour la plupart Sernaix, entrant dans l'espace fluide.
Intrigué par le dernier tournant des événements, il ajouta cette donnée aux autres qu'il était en train d'analyser, sachant de façon instinctive qu'il était proche de sa réponse et un pas plus près de son but ultime.
 
***
 
Le Capitaine Janeway se leva lorsque le champ de distorsion se clarifia sur l'écran, quand le Voyager sortit de transdistorsion pour émerger dans le champ de débris qui semblait occuper la plupart du secteur. "Il semblerait que nous soyons en retard pour la bataille."
Les analyses des débris commencèrent à s'accumuler au fur et à mesure que leurs détecteurs analysaient les restes de la bataille. "C'est un mélange de débris Sernaix et d'autres de l'Espèce 8472", dit Harry. "Il est clair que cela a été une bataille gigantesque."
Les paroles d'Harry ne semblèrent pas entendues par Janeway qui se levait, hypnotisée par le champ de bataille devant elle. Inquiet, Chakotay se plaça derrière elle, ses mains posées dans son dos. "Il semblerait que nous avions raison."
"Nous ne savons toujours pas qui a commencé l'attaque." Les mots de Janeway furent le seul acquiescement de sa présence à ses côtes.
Chakotay sourit légèrement. Seule Catherine donnerait aux Sernaix le bénéfice du doute. "Vrai, mais à quand remonte la dernière fois que nous avons vu l'Espèce 8472 venir ici sans provoquer une autre race ?"
Un petit sourire apparut sur les lèvres de Janeway comme elle regardait son premier officier avant de retourner s'asseoir dans son fauteuil. Chakotay la suivit. "Je veux s'avoir exactement qui est en train de gagner le combat", dit-elle en s'asseyant. "Harry, pouvez-vous faire une estimation du nombre de vaisseaux d'après les débris ?"
"Non, Capitaine. Les coques Sernaix ne restent pas entières lorsque leurs vaisseaux sont détruits. Il peut aussi bien y avoir eu 100 que 10 000 vaisseaux."
Janeway s'adossa et tapa sur sa console de commandement avec frénésie. "Donc, nous ne savons toujours pas qui a commencé ceci."
"Ou qui a gagné." Les mots doux de Chakotay attirèrent l'attention de Janeway et leurs regards s'accrochèrent pendant un instant.
La voix de Tuvok détourna les regards des deux membres de l'équipe de commandement sur lui. "Je crois que nous pourrions être capables de trouver quelques réponses à nos questions."
Tuvok regarda le capitaine et leva un sourcil, "Une anomalie de quantum se forme actuellement juste face à nous."
Janeway et le reste de l'équipage tournèrent leur attention vers l'écran principal où apparaissait l'impressionnante ouverture de la singularité de quantum. Plusieurs vaisseaux dont la configuration était la même que celle utilisée par l'Espèce 8472 sortirent de l'anomalie, trajectoire d'interception avec le Voyager et armes faisant feu.
Les visages de l'équipage de la passerelle étaient sombres en fixant tous la scène qui se déroulait devant eux. Seule la voix de Janeway les arracha à ce moment. "Accrochez-vous pour l'impact."
Les vaisseaux de l'Espèce 8472 virèrent de façon abrupte afin d'éviter la collision et man¤uvrèrent pour encercler le Voyager.
"Monsieur Paris, man¤uvre d'évitement." La voix de Janeway était claire par-dessus les sirènes de l'alerte rouge. "Tuvok, ne tirez pas. Renforcez les boucliers, mais ne faîtes pas feu en retour pour l'instant."
Plusieurs salves d'énergie pure lancées par 8472 s'abattirent sur les boucliers, ébranlant le Voyager et obligeant les membres d'équipage à s'accrocher à ce qu'ils pouvaient pour se stabiliser. La voix de Tuvok s'éleva par-dessus le brouhaha des rapports qui provenaient de chaque partie du vaisseau. "Les boucliers sont à 30 pour-cent."
Janeway soupira comme si les douleurs du Voyager étaient les siennes. "Nous ne pourrons pas encaisser beaucoup d'autres tirs comme ceux-ci. Monsieur Kim, ouvrez un canal de communication."
Harry s'activa pour exécuter la requête du Capitaine aussi vite que possible. Leurs vies en dépendaient. "A vos ordres, Capitaine."
"Espèce 8472, ici le Capitaine Catherine Janeway du vaisseau de la Fédération Voyager. Nous ne sommes pas responsables des attaques contre vos vaisseaux dans ce secteur. Nous avons été coincés par une vague massive de singularité quantique et nous sommes venus pour enquêter et porter assistance. Je répète, nous ne sommes 'pas' responsable des attaques conduites contre vos vaisseaux." Janeway regarda Chakotay qui hocha légèrement la tête.
Tuvok regardait vers le centre de commandement. "L'Espèce 8472 casse sa formation et repart à distance de défense, Capitaine."
Janeway sourit légèrement à Chakotay. "Il semble que nous ayons leur attention."
Cette fois, ce fut Chakotay qui exprima ses doutes. Il regarda Janeway avec un regard prudent. "Pour le pire ou pour le meilleur."
Accordant à Chakotay un léger regard méchant, Janeway se leva. "Soyez positif, Commandeur. Monsieur Kim, y a-t-il une réponse ?"
"Non, Capitaine." La voix d'Harry était calme malgré la tension qui le mettait sur le point d'exploser.
"Retransmettez l'appel sur toutes les fréquences." Janeway se leva, regardant les vaisseaux avec les mains sur les hanches.
La voix de Tuvok brisa le silence. "Capitaine, je détecte une téléportation non autorisée en cours."
Janeway se retourna, les yeux exorbités. "Où ?" La réponse à sa question vint avant que Tuvok ne puisse parler, lorsque le gémissement plaintif d'un téléporteur s'ajouta au bruit de fond de la passerelle. Quand les lumières scintillantes rouges s'estompèrent, trois formes familières se tenaient devant eux. Boothby, l'Amiral Bullock et le Commandeur Archer concentraient tous de coléreux regards sur Janeway et le reste de l'équipage de la passerelle. Boothby se dirigea vers le centre de commandement et Janeway se leva pour aller à sa rencontre. "Mais bon sang, qu'est-ce que vous faites ? Cela va à l'encontre de ce à quoi nous avons adhéré dans votre 'pacte', il y a quatre ans !"
Chakotay se leva silencieusement, fixant du regard les autres intrus et soutenant Janeway de sa présence physique. Tuvok sortit discrètement son phaseur, le tenant prêt pour une quelconque éventualité. Janeway renvoya au regard de Boothby un de ses regards furieux implacables. "Nous ne sommes pas responsables de ce qui a pu se passer ici. Nous enquêtons pour savoir ce qui s'est passé."
"Vous êtes en train de dire que vous n'êtes pas responsable de l'attaque qui a eu lieu dans l'espace fluide ?" Les yeux de l'Amiral Bullock se rétrécirent essayant de juger s'il pouvait croire ou non les humains.
Le Commandeur Archer s'était déjà fait son opinion. Lançant un regard furieux à Janeway, elle commença à s'approcher d'elle. "Alors pourquoi avez-vous leur technologie installée sur votre vaisseau ?"
Janeway se tourna pour faire face à Archer, son masque de commande fermement en place. "Nous ne sommes responsables d'aucune attaque. Nous sommes en guerre contre les Sernaix." Janeway fit une pause pour regarder à nouveau Boothby avant de continuer. "En fait, notre galaxie entière est en guerre contre eux."
Archer secoua la tête, incrédule. "La galaxie entière en guerre ?" Elle recommença à se rapprocher du Capitaine de façon menaçante. "Impossible."
Soudain, Chakotay se tint entre les deux femmes, comptant sur son ancienne liaison avec Archer pour gagner du temps. "Donnez-nous une chance de nous expliquer."
Archer se figea. Elle regarda Chakotay dans les yeux. Elle se tourna vers les deux autres membres de son espèce avant de fixer Chakotay et de hocher la tête une fois encore. "Très bien."
"Vous avez intérêt à avoir des preuves ou il y aura des pots cassés", ajouta Boothby, regardant directement Janeway.
Celle-ci acquiesça et désigna la salle de réunion. "Après vous."
 
***
 
Journal de bord du Capitaine.
Date stellaire 56531. 5
Après de longues et difficiles négociations avec les membres de l'Espèce 8472, nous avons finalement réussi à trouver une sorte de compromis. Ils sont toujours méfiants à notre égard, mais commencent à comprendre notre situation.
 
***
 
Les émissaires de l'Espèce 8472 se regardaient lorsque Janeway et son équipe finissaient de présenter toutes les informations concernant les Sernaix, écoutant également les recommandations offertes par Kashyk et les autres chefs de l'Alliance. "C'est vraiment très intéressant", dit Boothby après un bref silence. "Mais je ne vois toujours pas pourquoi les Sernaix nous attaqueraient."
Kashyk regarda les aliens avec un vague dégoût, comme si leur inaptitude à comprendre un concept si simple faisait d'eux des êtres infiniment moins valables que lui et sa race. Janeway lança un regard furieux au Devore avant de retourner à nouveau son attention sur leurs invités. "C'est dans leur nature. Ce serait plus facile si vous n'essayiez pas de comprendre."
Boothby se leva de son siège et se dirigea vers la baie d'observation avant de se retourner vers Janeway. "Cela ne nous aide pas beaucoup. Que se passera-t-il s'ils continuent leurs attaques ?"
"On ne peut pas en encaisser d'avantage, Capitaine", dit Archer. "Nous ne sommes pas indestructibles. Vous le savez aussi bien que nous." Elle observait Janeway avec précaution comme si elle essayait de jauger l'honnêteté de la réponse de l'humaine.
Janeway était toujours concentrée sur Boothby. L'alien à la forme du plus vénéré des jardiniers de Starfleet secoua la tête vers le Capitaine du vaisseau. "Ces Sernaix ont eu cent mille ans pour se répandre à travers votre galaxie et devenir plus forts. Les combattre comme cela correspond à ton David combattant Goliath, Katie."
"Nous avons tous une réaction de préservation propre. Quelques fois, c'est combattre ou s'enfuir. Dans cette situation, c'est le combat. Nous n'avons pas de choix dans le domaine." Janeway figea son regard sur Boothby, incapable de retenir un sourire à l'utilisation par l'alien du nom par lequel le vrai Boothby l'avait appelé si souvent, il y a longtemps.
L'alien Boothby semblait pensif en réfléchissant aux paroles de Janeway. Archer se leva et se dirigea à l'endroit d'où elle pouvait regarder Janeway dans les yeux. "Etes-vous en train de suggérer que nous nous joignions à votre futile résistance, Capitaine ?"
Janeway se leva et croisa le regard de l'autre femme. "C'est l'unique moyen. Pour vous comme pour nous. Vous ne pouvez vous cacher dans l'espace fluide que pour un temps. Une fois qu'ils en auront fini avec nous, vous serez les prochains." Elle considéra le champ de débris dans lequel ils naviguaient actuellement en s'asseyant dans son siège une fois de plus et elle regarda les aliens. "A moins, bien sûr, qu'ils ne soient plus intéressés par vous."
Il y eut un silence pendant un instant pendant lequel les aliens considérèrent les paroles de Janeway et le champ de débris à l'extérieur. Finalement, Boothby parla. "Et bien alors, je pense que nous combattrons."
 
***
 
Tout en buvant son café, Janeway repassait les événements des quelques jours passés dans son esprit, analysant leur situation et projetant quelques résultats, maintenant qu'ils avaient un autre nouvel allié. La sonnerie de son bureau la ramena au présent. "Entrez."
Seven passa les portes et s'approcha du bureau dans son habituel style pragmatique. Janeway sourit et se demanda si ce serait quelque chose qui changerait un jour, comme la nouvelle compréhension de courtoisie de Seven. "Seven, que puis-je faire pour vous ?"
Seven sembla peser avec précaution ses mots. "J'espérais vous parler de notre situation actuelle."
Janeway posa sa tasse, intriguée par la précaution de Seven. "Continuez."
Prenant une profonde inspiration, Seven poursuivit. "Je ne pense pas que cette alliance soit une bonne idée."
"Pourquoi ? L'Espèce 8472 ne nous a pas donné une seule raison d'être méfiant à son égard." Janeway s'enfonça dans le fauteuil et regarda Seven, se demandant pourquoi l'ancienne Borg avait tant de difficultés dans cette situation.
Seven remua, mal à l'aise. "Je crois que le terme est 'intuition'. Je sens que c'est... Que ce n'est pas sage."
La surprise que cette affirmation provoqua dût se voir sur le visage de Janeway, car Seven détourna le regard légèrement. Le Capitaine repoussa rapidement ses sentiments. "Je garderai cela à l'esprit, Seven, mais vous ne pouvez pas vous attendre à ce que je détruise cette alliance à cause d'un sentiment." C'était comme si un bouclier tombait sur le corps de Seven. Elle se redressa encore plus, son corps semblant presque rigide. Janeway regretta aussitôt d'avoir à écarter l'intuition de Seven. Mais l'Espèce 8472 pouvait être le chaînon manquant de la sauvegarde de la galaxie contre la menace des Sernaix. Elle ne pouvait pas mettre cela de côté sur la seule base d'une impression.
Lorsque Seven s'exprima, même sa voix était plus froide. "Comme vous voulez, Capitaine."
Le Capitaine Janeway écarta ses regrets qui rongeaient la femme qui était en elle. "Si c'est tout... Cous pouvez disposer." Seven se retourna rapidement et sortit du sanctuaire du Capitaine, laissant la contempler la situation une fois encore.
 
***
 
Le miroitement bleu du réacteur de distorsion dansait sur le visage de B'Elanna qui se concentrait sur la console devant elle. Son poing s'abattit sur le panneau quand l'irritant couinement d'un circuit défectueux se fit entendre une fois de plus. Retournant dans les circuits, elle ne vit pas Tom, mais l'entendit. "Le réacteur de distorsion va bien, B'Elanna. Les commandes de vol sont normales."
Elle lui répondit en secouant la tête. "J'ai appris une chose sur le Voyager. Dans ce genre de situation, je dois me préparer au pire."
Tom soupira et décida d'essayer de la distraire avec un autre sujet, espérant l'emmener loin de son ingénierie. "Drôle de jour, n'est-ce pas ?" Il sourit avec éclat. "Le Capitaine a tourné un autre de nos ennemis en un allié. Je me demande si cela sera suffisant pour stopper les Sernaix..."
B'Elanna le coupa dans ses divagations et le regarda furieusement. "Je n'en ai absolument aucune idée, Tom. Et franchement, ce n'est pas le moment de devenir pensif. N'es-tu pas supposé être sur la passerelle ?"
Tom bloqua la colère naissante de sa femme en lui souriant et lui parlant d'une voix taquine. "Je montre un peu d'inquiétude et c'est ce que je reçois en remerciement ?"
Soupirant, B'Elanna regarda son mari. "Je suis occupée, Tom." Le sourire de Tom s'élargit et il regardait B'Elanna quand elle fut prise par surprise par une pensée sans rapport. "Où est Miral ? Si nous nous rapprochons des Sernaix, elle aura besoin d'être surveillée de près."
"Maintenant tu sais pourquoi je me suis montré. Sam garde Miral pour l'instant. Elle ira bien." Tom se pencha contre la console et caressa les joues de sa femme.
Le visage de la demie Klingonne s'adoucit en regardant son mari dans les yeux. "Merci, Tom. Ca m'est complètement sorti de l'esprit. J'ai été tellement occupée ici."
Tom pouvait voir la culpabilité commencer à grandir et il embrassa gentiment le front de sa femme. "Ca va. Ne t'inquiète pas. Je connais le Voyager, nous nous en sortirons. Nous nous en sortons toujours."
Heureuse d'entendre Tom positiver à propos du Voyager et de leurs chances de survie, B'Elanna se pencha pour l'embrasser. "Oui, c'est vrai. Mais nos chances seraient encore meilleures si je pouvais faire marcher nos machines à leur meilleure efficacité."
Tom rit et secoua la tête. "Je laisse cela à ton appréciation."
 
***
 
Le voile du royaume s'écarta une fois de plus pour Sycorax, laissant apparaître le visage de l'Adimh qui guiderait leurs forces jusqu'à la gloire dans l'espace fluide. "J'ai constaté que notre bande était prête à commencer."
Le mâle inclina la tête vers Sycorax. "Oui, Adimha."
"Très bien." Le voile se divisa et tourbillonna d'un geste de sa main, révélant des centaines de Sernaix. "Bienvenue, ma bande !" Le tonnerre de leur approbation roula à travers le Royaume une nouvelle fois. "Nous sommes tous rassemblés aujourd'hui pour vivre la plus grande gloire que les Sernaix ont jamais connue, pour la bataille la plus disputée de notre Histoire !"
Elle s'arrêta encore, laissant la fièvre de la bande monter avant de continuer. "Ce sera glorieux. La présence de nos deux cuirassés stationnés dans ce secteur de la galaxie assurera notre succès dans cette mission !" Le grondement s'enfla pour devenir un magnifique rugissement. Elle connaissait l'esprit et le c¤ur de son peuple et pouvait en jouer à la perfection. "Très bientôt, nous entrerons dans l'espace fluide et nous les battrons sur leur propre terrain. Les Sernaix triompheront !"
 
***
 
Les yeux de Rotor s'ouvrirent brusquement, un sourire maléfique sur le visage. Le succès était acquis. La résistance était inutile. Les Sernaix seraient assimilés. L'Histoire s'arrêterait. La 'galaxie' serait finie.
 
***
 
Les portes du bureau du Capitaine s'ouvrirent et l'équipe de la passerelle se mit au garde à vous. Le Lieutenant Kim se leva avec élégance et hocha brièvement la tête pour saluer Janeway. "Capitaine sur la passerelle."
Catherine sourit légèrement et regarda autour d'elle sur la passerelle. Chacun de ses officiers lui offrait le même respect, la même approbation de son autorité qu'à l'habitude avant de les mener encore une fois à la bataille. "Repos, tout le monde." Elle descendit vers le centre de la passerelle et ses yeux rencontrèrent brièvement ceux de Chakotay avant qu'elle ne se tourne pour regarder chacun de ses officiers tour à tour.
"Très souvent nous avons été ici. Trop souvent." Un faible gloussement se fit entendre de la part de plusieurs de ses officiers. Janeway sourit également et s'approcha de la plaque située entre les deux fauteuils de commandement pour la toucher. "Je pense que Monsieur Paris a fait de son mieux lorsqu'il a convaincu son père d'utiliser cette citation comme devise de ce vaisseau." Elle suivit les reliefs des lettres de son doigt avant de regarder vers Tom qui pivotait sur son siège pour la regarder. "Il faut parfois savoir se frayer un chemin."
Chakotay acquiesça, debout devant son siège, approuvant ses mots comme elle continuait. "C'est exactement ce que nous allons faire aujourd'hui. Seven a détecté un large regroupement de vaisseaux Sernaix, incluant deux de leurs cuirassés." Elle regarda vers Tuvok et Seven debout sur le pont supérieur. "Les seuls de cette classe à être stationnés dans le quadrant Delta." Maintenant elle regardait Harry aux Opérations. "Avec l'aide de l'Espèce 8472 et de l'Alliance, nous allons les stopper." Elle promena son regard autour de la passerelle une fois de plus, s'arrêtant pour rencontrer chacun des regards de ses officiers, à la fois anciens et nouveaux, avant de continuer de s'exprimer. "Une victoire ici signifierait de grande chance de libérer le Quadrant Delta des Sernaix." Il y avait des sourires sur chacun des visages de ses officiers maintenant. "A vos postes, tout le monde."
Le Capitaine hocha la tête vers Chakotay, puis ils s'assirent tous les deux dans leurs fauteuils d'un même geste. Janeway reporta son attention sur Tom. "Monsieur Paris, frayons-nous notre propre chemin."
"A vos ordres, Capitaine." Tom sourit en programmant la trajectoire et regarda Harry par-dessus son épaule qui engageait le mode Combat et activait le système de camouflage. Le Voyager sauta en transdistorsion en disparaissant de l'espace.
 
***
 
Sycorax regardait avec intérêt sa flotte s'assembler au point d'où ils ouvriraient un portail vers l'espace fluide. Elle s'enfonça dans son fauteuil quand un autre Adimh apparut sur le voile. "Adimha", dit-il, "C'est avec fierté que je vous dis cela."
Son expression de lassitude dirigée vers l'Adimh ne sembla pas entamer son excitation.
"Quoi donc, Adimh ?"
"La plupart de nos vaisseaux localisés dans ce quadrant nous rejoignent pour la bataille. Ce sera glorieux." Le désir de sang dans sa voix interpella Sycorax, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être prudente quant au sort de cette bataille. Ils avaient réussi à battre l'Espèce 8472 dans cet espace, mais une créature sur son propre territoire est toujours plus dangereuse. Elle écarta ces présages de mauvais augure et fixa l'Adimh. "Oui", dit-elle. "Ce sera glorieux."
 
***
 
Une région de l'espace jusque-là relativement vide ne l'était plus. Vaisseau après vaisseau, la flotte Sernaix sortait de courant de glisse. De petits corsaires se rassemblaient en un essaim d'abeilles et se mettaient en formation. Les éclaireurs agiles se plaçaient en première ligne, leur vitesse et leur agilité leur permettant de déjouer les plans de presque tous les vaisseaux avec lesquels ils entraient en conflit. Les vaisseaux de combat se mettaient aussi en formation pour apporter une force de frappe plus puissante que celle des petits vaisseaux. Un immense couloir de courant de glisse s'ouvrit et l'un des deux monstres de classe cuirassé en sortit majestueusement pour rejoindre la flotte rassemblée. Des essaims de corsaires et quelques éclaireurs se placèrent aux côtés de l'imposant géant pour se connecter et être mieux absorbé dans un tout plus grand.
 
***
 
Journal de bord du Capitaine.
Date stellaire 56532. 5
Nous sommes en route vers le point de rendez-vous de la flotte Sernaix. L'Espèce 8472 est d'accord pour nous rencontrer là-bas. Quelque chose concernant l'intuition de Seven me trotte en tête. Je dois admettre que je suis tentée de tenir compte de son avertissement et de ne pas continuer plus loin... Mais le fait reste que les Sernaix doivent être combattus et stoppés. Si nous n'y arrivons pas avec l'aide de l'Alliance et de l'Espèce 8472, alors je crains que le Quadrant Alpha ait déjà perdu. L'équipage est tendu et les tempéraments s'échauffent... Mais je dois continuer à croire que nous vaincrons.
 
***
 
Janeway prit une gorgée de café et grimaça quand elle s'aperçut qu'il était froid. Les portes s'ouvrirent et Chakotay s'approcha de son bureau, un léger sourire sur le visage. Posant la tablette de données qu'il apportait, il la regarda, l'inquiétude creusant ses traits. "B'Elanna voulait que tu voies cela." Janeway prit la tablette de données, l'analysant avant de la mettre de côté et de le regarder. "Beaucoup de choses à l'esprit ?", demanda-t-il.
"On peut dire cela." Janeway se leva et apporta sa tasse jusqu'au recycleur, la posant avant de se retourner pour observer à nouveau son Premier Officier. "Suis-je en train de faire la bonne chose en envoyant ce vaisseau au combat maintenant, Chakotay ? Sommes-nous prêt pour cela ?"
Croisant son regard, Chakotay lui offrit son support inconditionnel et son approbation. "Oui et oui. L'équipage est aussi prêt qu'il peut l'être."
"Je ne devrais pas me remettre en cause à la dernière minute. C'est juste quelque chose que Seven m'a dit et qui m'a prise au dépourvu." Janeway se dirigea vers le canapé pour s'y asseoir, indiquant à Chakotay de l'y rejoindre.
Il s'assit à ses côtés quelques instants plus tard, admirant son reflet dans la baie d'observation derrière elle. "Qu'a-t-elle dit ?"
"Elle a dit qu'elle avait un sentiment qu'elle ne pouvait décrire. Un pressentiment que nous ne pouvions pas faire confiance à l'Espèce 8472." Janeway continuait de regarder par la baie, observant le tunnel du courant de glisse courir derrière la vitre.
Chakotay avança sa main et la posa de façon rassurante sur l'un de ses genoux. "Probablement juste de l'appréhension. Après tout, il y en a beaucoup dans ce cas-là."
Cela lui valut un petit regard furieux lorsque Janeway se leva pour faire face à la baie d'observation, bras croisés sur la poitrine. "Et il y a une minute, tu me disais que tout allait bien."
"Nous nous en sortirons." Chakotay se leva pour la rejoindre. Se plaçant derrière elle sans la toucher, mais assez près pour qu'elle sache qu'il était là. "C'est ici que les choses vont commencer à changer pour le meilleur. Si nous pouvons gagner, alors tout ceci sera terminé."
Janeway pivota et lui envoya un regard amer. "Pour le meilleur ou pour le pire ?"
"Pensez positif, Capitaine." Chakotay sourit, ses fossettes se montrant pleinement. Si elle pouvait retourner ses propres mots contre lui, et bien il pouvait lui faire la même chose. "Les Sernaix en mettent beaucoup sur la ligne. C'est peut-être présomptueux, mais je pense que c'est pour le meilleur."
Secouant la tête, Janeway prit les joues de Chakotay entre ses mains. "J'espère que tu as raison."
Jugeant qu'il valait mieux changer de sujet, Chakotay lui sourit. "Cela pourrait t'intéresser de savoir que..." Elle plongea son regard dans le sien, sa curiosité interpellée. "J'ai observé les cartes stellaires. Tu ne devineras jamais pour quel secteur de l'espace les Sernaix ont opté pour lancer leur assaut."
La prudence dans sa voix et ses mots firent comprendre à Chakotay qu'elle doutait toujours de ses actions. "En plein coeur du Vide ?"
"Le passage du Nord Ouest. Où nous avons rencontré l'Espèce 8472 pour la première fois." Chakotay sourit, sachant que la première bataille s'était déroulée sur le bord de ce secteur de l'espace, tandis que celle-ci aurait lieu en son centre.
Pour Janeway, ce ne fut pas une nouvelle qui la fit sourire. Au lieu de cela, cela lui remémora des souvenirs d'une époque sombre. Une des nombreuses larmes dans la construction de son amitié avec Chakotay. "Tout se tient." Elle se dirigea vers la table basse de l'autre côté de la pièce et se pencha pour toucher le métal de son vaisseau originel.
Chakotay soupira, incertain sur la façon de la sortir de la peur qui la tiraillait. Il attendit quelques instants puis se rapprocha d'elle. "Penses-y comme un bon présage. Nous avons gagné cette bataille à l'époque."
"Cela nous avait presque coûté notre amitié." Janeway plongea une fois de plus son regard dans le sien et, trouvant une solide assurance, elle ferma les yeux. "C'est plus ironique que je ne le pensais."
Chakotay s'interrogea quelques secondes, puis brisa le protocole et enlaça Janeway fermement. "Nous nous en sortirons, Catherine, nous nous en sortons toujours." Au lieu de le repousser, Janeway resta dans le réconfort qu'elle trouvait entre ses bras pendant un moment, puis s'écarta, la confiance du Capitaine une fois de plus en place, prête à faire face à n'importe quels démons envoyés par les Sernaix.
La voix de Tuvok brisa le moment. "Capitaine, veuillez vous présenter sur la passerelle."
Janeway se dirigea vers la porte après un bref acquiescement à Chakotay. "J'arrive." Ils sortirent et Janeway se dirigea vers la station de travail de Tuvok pendant que Chakotay descendait la rampe vers les sièges centraux.
"Nous allons sortir du courant de glisse", dit Tom.
Janeway acquiesça. "Allez-y, Tom."
L'effet du courant de glisse s'estompa de l'écran tandis que Janeway concentrait son attention vers la station des Opérations. "Je détecte quelque chose sur les détecteurs longue portée..." La voix d'Harry devint de plus en plus faible avant qu'il ne s'effondre brusquement sur sa console. Janeway se leva et se pencha de son officier des Opérations au sol, prenant garde à ne pas le toucher.
Appuyant sur son communicateur, Elle se releva. "Janeway au Docteur. Veuillez téléporter Monsieur Kim à l'infirmerie. Il semble que son bouclier corporel l'ait vidé de ses forces une nouvelle fois." Catherine rencontra le regard de Tom. "Est-ce que Miral est avec vous, Docteur ?"
Harry se dématérialisa au moment où le Docteur répondait et qu'un autre membre de l'équipage prenait sa place à la station. "En effet. L'enseigne Wildman l'a amenée à l'infirmerie au moment où elle a entendu que nous allions sortir du tunnel de courant de glisse. Elle va bien, elle dort calmement."
Janeway regarda à nouveau le visage de Tom. Satisfait que sa fille soit autant en sécurité qu'elle pouvait l'être, il pivota vers sa console. "Je l'ai sur l'écran."
"Passez-le sur écran." Janeway regarda l'écran se remplir de ce qui semblait être une structure aux reflets noirs.
"Augmentez la définition." Le silence sur la passerelle était indescriptible et il n'y avait plus aucun doute sur la raison pour laquelle Harry et Miral avaient réagi aussi fortement à la présence des Sernaix. Des centaines de vaisseaux, incluant les deux cuirassés ainsi que des nuages de vaisseaux plus petits, s'activaient dans la zone comme des abeilles tueuses se préparant à prendre leur envol. Janeway s'approcha de l'écran, refusant de croire ce qu'elle voyait. "Mon Dieu."
Revenant sur son siège, elle s'y assit aux côtés de Chakotay. "Tuvok, déclenchez l'alerte rouge."
 
***
 
La flotte Sernaix commençait à bouger d'un seul bloc, prenant position pour ouvrir la singularité quantique qui l'emmènerait dans l'espace fluide. La singularité s'ouvrit devant eux, mais aucun de leurs vaisseaux ne put y pénétrer. Au lieu de cela, ce fut la flotte entière de l'Espèce 8472 qui en jaillit comme autant de fourmis enragées par la destruction de leur fourmilière. Leurs armes firent un carnage grâce à l'effet de surprise.
La flotte de l'Alliance, y compris le Voyager, assurait le flanc arrière. Les vaisseaux Kazons se ruèrent selon des man¤uvres d'attaque chaotiques, leurs armes éraflant à peine les surfaces des vaisseaux, même celles des plus petits de la flotte Sernaix. Les vaisseaux de guerre Devore refermèrent également le piège, leur impressionnante puissance de tir de torpilles s'abattant sur les coques miroitantes des gros navires Sernaix. Les vaisseaux Krenims entaillèrent le front avant, éclairant l'obscurité des éclairs de leurs rayons pour uniquement être absorbés par les coques des monstrueux insectes.
 
***
 
"Monsieur Paris, attaque en man¤uvre delta. Détruisons autant de ces vaisseaux que nous le pouvons avant de perdre l'élément de surprise." Janeway regarda Tuvok. "Monsieur Tuvok, préparez-vous à faire feu et n'épargnez personne."
Un vaisseau de reconnaissance s'écarta de la bande et fonça à une allure vertigineuse droit sur le Voyager, ses tirs s'abattant sur les boucliers du Voyager. Les tirs de Tuvok se succédaient à un rythme régulier, chacun d'entre eux touchant le Sernaix avec une précision infaillible, mais il semblait simplement que le vaisseau absorbât tout ce que le Voyager lui envoyait, et même plus. Au moment où Tom allait dévier de la trajectoire, l'éclaireur explosa cependant en un monceau de débris. Le Voyager glissa au travers des débris comme si le vaisseau de la Fédération venait de passer au travers d'une vitre de verre.
Un groupe de vaisseaux de l'Espèce 8472 vira vers le vaisseau nodal en parfait unisson, le faisceau faible de leurs armes s'amplifiant jusqu'à ce que la lumière qu'il produisait soit trop éblouissante. L'énergie s'abattit comme une pluie féroce sur le vaisseau nodal dont le pouvoir d'absorption de sa coque fut acculé jusqu'à ses limites. Il explosa d'un coup, l'énergie qu'il avait collecté se retournant contre lui en désintégrant le vaisseau pendant que les vaisseaux de l'Espèce 8472 passaient à travers des débris avec seulement quelques dommages mineurs.
 
***
 
Sycorax siffla en regardant les forces combinées de Janeway et de ses alliés lui arracher la victoire des mains. Les poings serrés de colère, elle appela les autres bandes qui croisaient dans les environs. Mais elle avait le pressentiment que tout serait terminé avant qu'ils n'arrivent. Les pauvres fous... Ces espèces étaient des faibles. Une plainte assourdissante, un cri aigu vibra à travers le Royaume. L'attention de Sycorax fut attirée par l'écran. Non, ça ne se pouvait pas...
 
***
 
L'obscurité de l'espace fut soudainement illuminée comme si une super nova explosait, mais sans étoile. Il n'y eut aucune explosion pour expliquer la lumière, mais un simple vaisseau sortit du couloir qui se fermait et ne laissa que la forme scintillante de sa coque. Il maintint sa position pendant un instant puis se dirigea vers le cuirassé qui se rapprochait à grande vitesse.
 
***
 
L'équipage de la passerelle du Voyager regardait avec crainte l'écran, observant le monstre scintillant qui venait d'apparaître de nulle part qui avançait vers le cuirassé comme si celui-ci l'attirait comme un aimant. Le son des portes de l'ascenseur qui s'ouvraient attira Janeway un instant loin de l'écran. Harry sortit, hochant tout d'abord la tête à l'intention de Janeway puis à Seven qui tenait la station à côté de Tuvok.
S'ils avaient besoin d'une preuve de plus quant à l'issue de cette bataille, Harry venait juste de la leur donner. "Monsieur Kim, prenez votre poste." Janeway sourit tandis que le Lieutenant descendait la rampe vers sa place récemment libérée.
"Oui, Madame." Harry s'installa dans son siège puis regarda vers Tom. "Miral aussi est réveillée." Tom acquiesça avec soulagement puis se reconcentra sur son travail. "C'est un vaisseau Ayreth, Capitaine, mais de ceux que nous n'avons jamais rencontrés auparavant."
Janeway regarda Chakotay. "Ils nous ont dit que nous bénéficierions de leur aide quand nous en aurions besoin. Je suis juste contente qu'ils aient décidé que c'était le cas ici." Chakotay sourit puis se reconcentra sur sa console pour suivre et diriger les équipes de contrôle des avaries afin de les affecter aux différentes sections du Voyager.
"Monsieur Tuvok, continuez l'attaque", ordonna Janeway.
La voix impassible de Tuvok s'entendit à nouveau au-dessus du vacarme. "A vos ordres, Capitaine. Les boucliers sont à soixante pour cent et tiennent."
 
***
 
Le vaisseau Ayreth fit feu sur le premier cuirassé, le mettant visiblement mal en point sans toutefois lui faire suffisamment de dommages pour le détruire. Un escadron de vaisseaux 8472 vint en aide à leurs nouveaux alliés, leurs canons chargés à bloc, mitraillant la coque du monstre. L'autre cuirassé ayant senti un ennemi plus valable que les vaisseaux de guerre Devores et Krenims qu'il massacrait, alla porter secours à son camarade, augmentant les enjeux de la bataille.
Un échange massif de tirs des deux côtés créa pratiquement autant de lumière que l'arrivée des Ayreths. Les plus puissants vaisseaux des deux flottes produisaient l'équivalent d'un coeur d'étoile dans la bataille pendant que Janeway et ses alliés se concentraient sur de plus petits vaisseaux. Un par un, les vaisseaux de la flotte Sernaix furent détruits. Il ne leur était jamais venu à l'esprit que la retraite stratégique était une option pour leurs survies.
Un éblouissant éclat de lumière au centre de la bataille attira l'attention de tous les vaisseaux restants. Quand la lumière s'affaiblit, seuls restaient le vaisseau Ayreth et les vaisseaux l'escadron de l'Espèce 8472 survivants.
 
***
 
Le grondement qui avait empli ses oreilles ne résonnait plus dans ses veines quand une à une les images se dissipèrent sur le voile, qui finit par se clarifier. Sycorax pivota, observant chaque scène l'une après l'autre au fur et à mesure qu'elles disparaissaient et que le silence grandissait.
Baissant la tête, elle réalisa la douloureuse évidence. Leur glorieuse victoire était devenue leur plus grande défaite. Ses mains se crispèrent instinctivement, ses ongles perforant sa peau. Bien qu'il n'y ait plus aucune activité autour d'elle, elle savait que c'était loin d'être fini.
 
***
 
Trois vaisseaux Borgs encerclèrent un éclaireur Sernaix solitaire. Un rayon vert de lumière frappa sa coque quand le rayon tracteur de l'un des cubes maintint le vaisseau immobile.
Ankin Rotor regardait la scène qui se déroulait sur son écran principal. Son sourire devint plus intense lorsque l'éclaireur s'avéra incapable de s'échapper de la poigne de son cube.
"Cette fois", dit Rotor, se délectant pour la première fois d'un écho du Collectif, "la résistance est futile."
Rotor ferma les yeux quand il sentit un nouveau flux de puissance commencer à courir dans son corps.
 
***
 
Janeway s'assit sur le canapé et indiqua à Boothby de l'y rejoindre. "Je ne peux pas vous dire à quel point je suis reconnaissante de l'aide que vous nous avez apportée." Elle prit ses mains et les serra. "Que vous avez offert à notre galaxie."
Boothby regarda par la baie où son propre vaisseau suivait la même trajectoire et vitesse que le Voyager. "Vous aviez raison. Dans des temps comme ceux-ci, nous poursuivons tous une quête pour notre survie." Regardant le vaisseau qui l'avait tant terrifiée dans le passé, Janeway sourit. Il semblait que le pressentiment de Seven ait été déplacé. "Sans vous, je ne suis pas sûre que nous aurions pu accomplir ce que nous avons fait aujourd'hui. La présence des Sernaix dans le Quadrant Delta s'est s'affaiblie aujourd'hui. J'espère que c'est le départ d'une nouvelle alliance entre nos deux peuples."
"Je ne pense pas qu'il sera difficile de convaincre mes supérieurs, cette fois." Boothby sourit et prit l'autre main de Catherine. "Vous avez eu ce dont vous aviez besoin, Katie. Un changement dans la course du destin. Espérons qu'il sera paisible pour vous et votre équipage de voguer sur elle."
"En bien, je ne parierais pas sur une croisière calme." Janeway sourit et se leva, emmenant Boothby avec elle. "Mais rien dont nous ne pourrons nous occuper."
Boothby parut perplexe un instant avant de poser sa question suivante. "Et le vaisseau blanc, les Ayreths. Ils ont l'air puissants... Ne pourraient-ils pas vous venir en aide pour libérer votre territoire ?"
Janeway secoua la tête. "Les Ayreths sont une race très secrète. Ils nous ont aidé de temps en temps auparavant, mais ils ne sont jamais restés dans les parages." Janeway se tourna pour faire face à Boothby une fois de plus. "Dans notre situation, si c'est de cette façon qu'ils veulent se battre, je suis décidée à les laisser faire. Ils nous ont sortis d'un ou deux mauvais pas."
Boothby hocha la tête en signe d'approbation puis observa Catherine d'un air inquisiteur, connaissant cependant déjà en quelque sorte la réponse à sa question. "Vous me dites que vous êtes l'unique vaisseau derrière les lignes ennemies et cette alliance de gens ne me semble pas être de celle à qui l'on peut faire confiance. Comment pensez vous réussir à garder ce quadrant éloigné de la menace Sernaix ?"
Janeway soutint le regard de Boothby. "C'est ma prochaine requête. J'espérais que vos vaisseaux accepteraient de faire des patrouilles dans le secteur. Pour vous protéger, vous et le reste de la galaxie."
Boothby sourit de façon rassurante. "C'est une importante plutôt requête, Capitaine, mais que nous avions anticipé. A la vue des circonstances, nos chefs ont aussi pensé que ce serait mieux." Il fit une pause puis continua. "Nous patrouillerons dans le Quadrant Delta et détruirons chaque vaisseau Sernaix visible sur nos détecteurs si cela peut vous aider à gagner cette guerre."
Le sourire de Janeway illumina son visage tandis qu'elle secouait les mains de Boothby avec gratitude. "Merci. Je suis impatiente de vous revoir prochainement." Elle s'arrêta. "Peut-être pourrais-je vous rencontrer sous votre véritable apparence, la prochaine fois."
Secouant la tête, Boothby plongea son regard dans le sien. "Je pense que cela me plairait. Vous avez un vaisseau et un équipage merveilleux, Katie. On aura besoin de vous ailleurs dans la galaxie. Ne vous inquiétez pas à propos de nous et du Quadrant Delta. Nous nous en sortirons." Il lâcha ses mains et s'écarta de Janeway. "Et la prochaine fois que nous nous verrons, je ferai en sorte de vous apporter une autre rose."
 
***
 
Sortant du bureau du Capitaine, Janeway regarda son équipage avec plaisir. Ils avaient accompli l'impossible. Ils avaient affaibli les Sernaix, amené le Quadrant Delta à un point où les espèces avaient maintenant plus de chances de se combattre et trouvé une autre race désirant se charger de débarrasser le reste du quadrant des Sernaix. C'était un jour nouveau et Catherine Janeway ne pouvait s'empêcher de se sentir revitalisée. Elle s'assit dans son fauteuil. "Nous avons réussi, mes amis." Elle regarda chaque personne sur la passerelle tour à tour. "Je pense que c'est le renversement que nous avons tous espéré." Son regard s'arrêta sur Chakotay. "Je pense que le futur semble un peu plus radieux, aujourd'hui." Tous sur la passerelle affichaient un large sourire et elle ne put s'empêcher de sourire également quand Chakotay lui offrit un de ses sourires qui mettaient en valeur ses fossettes.
"Partons d'ici, Monsieur Paris."
"Oui, Madame", répondit Tom sournoisement.
"Monsieur Paris, l'instant critique est terminé." Le Capitaine sourit et se rassit dans son siège. "Programmez une trajectoire pour la maison."
 
***
 
Harry se glissa derrière Seven, accaparée par les analyses de la station de l'ingénierie dont elle assurait la permanence. "Quelle journée, n'est ce pas ?" dit-il. Seven continua à travailler, semblant ne prêter aucune attention aux paroles d'Harry. "C'était vraiment ce dont nous avions besoin", continua-t-il. "Ce dont la galaxie avait besoin. Notre première véritable victoire sur les Sernaix."
La tension dans la pièce était palpable tandis que Seven continuait de l'ignorer. Harry sentait la colère monter en lui du fait de son manque de réceptivité. "Seven, qu'est-ce qu'il y a ?"
Elle pivota de façon abrupte, son expression plus froide qu'elle ne l'avait été depuis longtemps. "Je ne pense pas que ce qui est arrivé soit un bénéfice pour la galaxie, Harry. Il y a quelque chose qui ne va pas."
Harry regarda Seven, choqué. "Qu'est-ce qui te fait dire cela ?"
"Un pressentiment." Elle se retourna vers sa console et reprit son travail.
Etendant la main, Harry enleva celles de Seven du pupitre et la fit se retourner gentiment pour qu'elle lui fasse face. "Un pressentiment ?"
Seven hocha la tête. "Il y a plus derrière cette situation que les données ne nous l'indiquent. Je pense qu'il y a une force extérieure au travail."
"Une force extérieure ? Seven, quelle autre force cela pourrait-il être ? Les Sernaix sont suffisamment forts." Harry saisit gentiment son menton.
Le corps entier de Seven résonna avec la tension qu'elle ressentait. "Je ne sais pas. J'ai eu ces rêves."
Cela accrocha la curiosité d'Harry. "Rêves ? Maintenant que tu me le dis, quand j'étais connecté avec le Royaume pendant la bataille, j'ai bien vu des choses étranges et peu familières. Tu n'as aucune idée de ce que pourrait être ce que tu as vu ?"
Seven tremblait. L'énergie nerveuse qu'elle ressentait devait se focaliser quelque part et elle espérait que ce serrait dans le travail. Avec Harry qui l'empêchait de travailler, elle n'avait nulle part où aller et elle en souffrait. "Non." Les mots sortirent plus fort qu'elle ne le voulait à cause de toute la tension qui s'accumulait en elle.
Harry n'était pas sans oublier les symptômes que Seven montrait. Il la relâcha afin qu'elle puisse se reconcentrer sur quelque chose. "C'est étrange, Seven. Je pense que nous devrions en parler au Capitaine."
Seven secoua la tête. "Je l'ai fait, mais le Capitaine a écarté mes... intuitions." L'ancienne Borg s'arrêta. "Je pensais que c'était l'Espèce 8472, mais il semble que j'ai été démentie."
Harry voyait que Seven n'était pas prête à aller voir le Capitaine pour l'instant. Au lieu de cela, il se plaça à ses côtés, prêt à travailler avec elle pour s'en sortir jusqu'à ce qu'elle soit prête. "D'accord, Seven... Mais promets-moi que tu réfléchiras à aller parler avec le Capitaine ou Chakotay."
Seven acquiesça et se rapprocha d'Harry. "Je te le promets."
 
***
 
Catherine s'enfonça dans son fauteuil, regardant la tablette de données dans ses mains lorsque les portes s'ouvrirent, laissant Chakotay entrer dans leurs quartiers. "Comment vont tes pieds ?" Elle lui sourit pendant qu'il entrait dans la pièce. Chakotay regarda les extrémités incriminées puis de nouveau Catherine. "Mieux, maintenant que tu le mentionnes."
"Des choses plus importantes à l'esprit ?" railla-t-elle lorsqu'il la fit se lever de son siège pour l'attirer sur ses genoux sur le sofa.
Chakotay glissa ses bras autour de sa taille et plongea son regard dans le sien. "On peut dire ça." Pendant un instant, ils se perdirent dans le sourire de l'autre avant que Catherine ne retourne son attention vers la tablette de données qu'elle tenait entre ses mains. "J'ai lu les données tactiques sur la bataille." Elle regarda Chakotay, son expression devenant plus sombre. "Plus j'y regarde et moins je suis convaincue que nous ayons gagné quoi que ce soit."
Soupirant, Chakotay poussa gentiment l'une de ses mèches derrière ses oreilles. "D'autres doutes ?"
"Je veux être complètement sûre..." Catherine regarda la tablette de données puis Chakotay. "Et pour le moment, je ne le suis pas."
Chakotay retira la tablette de données des mains de Catherine et la posa soigneusement sur le bureau. "Ce serait mieux si tu ne t'en préoccupais pas pour l'instant. Tu ne peux pas tout changer en une seule fois, Catherine. Laisse aller et regardons où cela nous mène."
Catherine acquiesça et posa sa tête sur l'épaule de Chakotay, mais son expression restait véritablement peu convaincue.
 
***
 
Le Royaume était désormais silencieux. Sycorax regardait la scène telle qu'elle se déroulait devant elle, montrant ses bandes dans le Quadrant Alpha. "La bataille dans le quadrant Delta a été livrée par des fous..." Son visage se transforma lorsqu'un sourire maléfique l'illumina, sarcastique. "A partir de maintenant, je veux que vous détruisiez tout ce qui apparaît sur vos détecteurs... Mais épargnez le précieux secteur zéro-zéro-un pour le dernier assaut. Laissons la Terre regarder le reste de la Fédération périr autour d'elle. Laissons les savoir qu'ils souffriront mille morts avant de tester nos couteaux par eux-mêmes. C'est la récompense que Janeway a gagnée pour son peuple par sa victoire."
 
***
 
L'espace était vide - les étoiles brillaient. Aucun son, aucun mouvement, aucune vie.
Un couloir de courant de glisse Sernaix s'ouvrit dans l'obscurité et un cube Borg solitaire en émergea, scintillant de l'armure noire de sa plus récente assimilation.
 
---------------
Ecrit par: Maquiskat
version française: Delphine
Producteurs: SaRa, MaquisKat et Coral
Remerciements aux différents correcteurs: Kira, Zeke (version originale), Laurent (version française).

.. Episode précédent      Version texte      Version originale       Episode suivant

guide saison 8        Retour aux saisons virtuelles        guide saison 9

Star Trek and all its related marks are trademarks of Paramount Pictures. No Infringement Intended.